Ah, putain, c’que c’est bon !

‘Savez pourquoi j’fais c’blog en fait ? Pour me LI-BE-RER ! C’est qu’ça libère l’écrit, plus que la parole qui ne fait que s’envoler: ça permet de vider définitivement son âme des mauvaises choses qui y stagnent, y pourissent et finissent par empester votre intérieur.

Tiens, c’matin, par e-mail, j’ai écrit un mot – un seul – qui m’a fait un bien fou. Pas un mot divin qui secouerait le monde, pas même un joli mot. Un mot très con et très « mâle »dirait ma soeur, qui sert aussi de ponctuation dans mon sud-ouest pour peu qu’on y ajoute un G sonore à la fin.

Mais dur ou méchant, peut-être, ce mot a le mérite de mettre en accord actes et paroles, de ceser de jouer à cache-cache en faisant semblant de croire ceci ou cela, à culpabiliser pour les saloperies d’autres plutôt que de les leur mettre dans la tronche, recta. On doit la vérité aux autres sur ce qu’il sont, vraiment. On se la doit à soi-même en tous les cas.

Mais bon, on m’dira qu’il y aura toujours des cons comme moi pour se faire avoir: « s’il y a des parasites, c’est parce qu’il y a des milieux acueillants » me disait un ami cher. Pourquoi s’en étonner alors ? J’sais pas, question de style je suppose, et d’intellect surtout: c’est que j’ai du mal à concevoir qu’on ne puisse pas même se rendre compte des dégâts que l’on fait autour de soi, sauf à être égoïstement pourri de l’intérieur. Yep, P., n’en dit pas plus : je dois vraiment soigner ma naïveté d’enfant, et d’ailleurs c’est ce que je fais – et à vitesse grand V au fil du temps ! 

Mais en attendant, quel soulagement d’avoir enfin su ECRIRE ce que je ressentais au plus profond de mon moi adulte mais que l’enfant m’intimait l’ordre de taire pour se protéger: il préférait se dire qu’il avait mal aimé une Dame – honte à lui, mea culpa – plutôt que d’accepter tout simplement qu’il s’énamoura en pure perte d’une catin (euphémisme). Oui, voila pourquoi j’écris: pas pour amuser la galerie même si le comique est signe de progression de mon bien être, mais pour me libérer de ce qui m’a pourri la vie pendant trop longtemps. Et ça fait du bien: ça me permet de faire confiance à ce que je vis aujourd’hui et à qui est/sont déjà ou entre(ent) dans ma vie, parce que je peux enfin faire la différence entre les comportements.

Bon, ce soir, c’est fiesta à plusieurs pour aider un un diplomate belge à ferrer un joli poisson égyptien, nous zaut’ jouant le filet dérivant pour lui – uhuhuhuh ! Mais moi, j’fêterai en mon for intérieur mon pas en plus vers ma liberté. Putain ? Oui, putain, c’que ça fait du bien !

chocolat.jpgEt puis d’main, départ en bande pour le Sinaï histoire de mouler à la plage et de faire un peu de rando dans le désert. Je dois d’ailleurs préparer un gâteau pour la troupe, un » fondant au chocolat » de chez « chocolat dégoulinant »(*): fastoche, j’me remets à cuisiner depuis quelques temps, et sans besoin d’aller suivre des cours de cuisine pour apprentis « bobos ». C’est que la liberté du corps et de l’âme, y’a rien de mieux pour retrouver la vie et les sens qui vont avec, créativité culinaire comprise. Et puis j’ai arrêté de faire dans et autour de la p’tite dinde, qui n’inspire franchement pas la grande cuisine: j’ai élargi la palette de mes aliments à de bien meilleurs.

Bonne journée !

(*) Pour 6: 200 g de chocolat, 200 g de beure, 250 g de sucre, 5 oeufs, 1 càs de farine (ou de poudre d’amande, ou moit’-moit’), 1 abonnement à un club de sport

1 – Faire fondre chocolat et beurre ensemble

2 – Incorporer le sucre dans le mélange. Laisser refroidir 5 minutes.

3 – Ajouter les oeufs, 1 à 1, et la farine (vous pouvez remplacer la farine ou la combiner avec de la poudre d’amande, selon le goût)

4 – Enfourner dans un four préchauffé à 190°, pendant 20 à 25 minutes. Le « centre » doit encore trembler, à la limite du liquide.

5 – Allez faire 1km de natation tous les jours pendant une semaine !

Publicités

~ par nrs sur 20 septembre 2007.

4 Réponses to “Ah, putain, c’que c’est bon !”

  1. Bon ben alors j’en dis pas plus…
    Si quand même:
    hihihohohahahahahahéhéhohohuhuuuuuuuuu…… que ça fait du bien de rire en te lisant !
    ;o)
    P.

  2. Ah, P., P., si tu savais comme j’me marre chaque jour de plus en plus en écrivant !!! Et je ne rigole pas que des mes conneries, mais aussi des bêtises (soyons gentil…) d’autres auxquelles mes propres conneries renvoiyaient !!!!
    Allez, même si c’est ramadan dans ces contrées proches-orientales, SKOEL !!!!!

    J’t’embrasse mon P. !

  3. Je me fais toute petite et trés rapide, parait que j’écris beaucoup ici … parait même que j’ai fait sauter les plombs… (message codé).
    Bé voyez vous, Nick, j’ai fait la même chose que vous : écrire jusqu’à plus soif (j’ai toujours aussi soif, ça promet). Et j’en suis arrivée à la même conclusion que vous « tain que ça fait du bien » (parce que ça rime).
    Et je termine en disant : y’a pas meilleure thérapie, suis encore d’accord !
    Je cherchais moi aussi à grandir, paf, j’ai encore pris quelques voix de conscience en plus. HI HA !
    Pomme

  4. … »il préférait se dire qu’il avait mal aimé une Dame – honte à lui, mea culpa –  » ,

    Toujours à fouiner la Pomme, oui, je sais !
    Mais si je le fais, c’est que ça m’interpelle et ça m’aide aussi à grandir … je me demande si l’on peut se dire qu’on a mal aimé … après.
    Je me demande si l’amour que l’on porte ne dépend pas pleinement de l’autre et de sa façon de recevoir, je me demande si nous aimons en fonction de nous, je me demande si celui que nous aimons n’est pas simplement notre miroir, je me demande beaucoup de choses à lire tous ces sentiments et émotions venus du coeur.

    La seule réponse que j’ai aujourd’hui, c’est que savoir aimer c’est surtout savoir le faire avec un coeur adulte, libéré de ses blessures « d’enfant », grand ou petit.
    Pomme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :