Z’aiment trop l’sang, les ricains…

La Cour Suprême des Etats-Unis a décidé de se pencher sur une très délicate question: le fait d’exécuter des condamnés à mort par injection d’un cocktail de produits mortels est-il un « châtiment cruel et inhabituel« , et doit-il dès lors être banni car contraire à la constitution ?

injection.jpgL’exécution par injection, pour faire simple, c’est une première piquouze qui endort, une deuxième qui paralyse les muscles – donc la respiration, et une troisième qui « brûle » le coeur. Les requérants – deux condamnés à mort – estiment que le premier shoot n’empêche pas la souffrance: il ne fait qu’éviter aux « spectateurs » (puisqu’il y en a…) de voir le condamné souffrir, puisqu’il est inconscient/endormi, et qui plus est paralysé par le deuxième injection. Bref, il y a souffrance, quand bien même elle ne se manifesterait pas en sautant aux yeux des témoins d’la chose.

J’sais pas, mais moi j’ai comme l’impression que toute condamnantion à mort est par principe fondée sur la souffrance, pas vous ? Sinon, quel serait son sens pour les bigots qui en soutiennent le principe ? Car ce n’est que de la vengeance, faire à l’autre ce qu’il a fait. Ca fait donc nécessairement mal, que l’on vous pique, que l’on vous pende, que l’on vous électrocute, que l’on vous gaze, que l’on vous fusille, que l’on vous écartèle ou que l’on vous coupe la cabezza. Et ce que l’on soit en Chine, en Iran, en Corée du Nord ou « in the home of the free and the land of the braves« , j’ai nommé les Etats-Unis d’Amérique – qui n’ont jamais eu peur de figurer en mauvais compagnie dans certains « palmarès ». La race humaine étant unique, ben ça fait mal à tout un chacun que de se faire envoyer dans l’au-d’là sans l’vouloir.

Et puis c’est pas « habituel » de mourir de la main de quelqu’un: ça s’appelle un meurtre, voire même un assassinat lorsqu’il est prémédité. Alors certes, ça devient un « legal murder« , comme c’est reporté sur les actes de décès des condamnés exécutés dans certains Etats américains, mais bon, c’est un meurtre quand même.

Quant à la cruauté, ne commence-t-elle pas avec l’attente, quelques fois très longue avant le jour fatidique, dans des conditions de détention assez inhumaines; car dans le « couloir de la mort », vous n’êtes plus considéré comme un Homme parmi les Hommes: z’êtes pas encore un cadavre, certes, encore moins de la poussière, mais vous n’êtes déjà plus « là » quand bien même vous ne seriez pas encore dans l’au-delà. Surtout qu’aux States, on vous communique la date 6 mois avant, histoire pour vous de bien y penser matin-midi-et-soir, alors qu’en France, à l’époque, on venait soudainement vous chercher au petit matin, sitôt la grâce présidenielle rejetée; et on faisait très vite, sans salamalecs inutiles.

Mais bon, le système judiciaire américains étant ce qu’il est… Car c’te Cour Suprême, c’est celle qui permi l’élection de Georges Bush en 2000 en considérant que les contestations électorales en Floride n’avaient pas d’importance (quelle qu’en soit la matérialité donc: dingue !!!), et ce pour le plus grand malheur des habitants d’notre planète. C’est d’ailleurs la même instance judiciaire qui considéra que le fait que des forces armées américaines aient franchi illégalement la frontière avec le Mexique, sans autorisation des autorités de cet Etat, pour aller y capturer Dieu seul sait qui, n’était pas un acte de guerre… puisque le Président n’avait pas déclaré la guerre… C’est très con, mais fallait quand même y penser ! Yop, finalement, l’invasion de la Pologne en septembre 1939 par Hitler, sans déclaration de guerre préalable, n’était donc qu’une virée touristique le temps de déclarer l’état de guerre…

Vous voulez que j’vous dise ? A mon humble avis, ces deux execus.JPG pauvres requérants vont perdre leur procès et être envoyés ad patres. Mais qu’ils se rassurent: ce sera « en toute légalité » !

Bonne journée, quand même…

Pour en savoir plus: http://www.youtube.com/watch?v=maARKptAHKo et http://www.revoltes.org/injectionletale.htm

Publicités

~ par nrs sur 27 septembre 2007.

2 Réponses to “Z’aiment trop l’sang, les ricains…”

  1. Du fabricant de produits létaux à celui de seringues en passant par les gouverneurs soucieux de réélection, les procureurs en mal de publicité, les avocats en quête de renommée, les producteurs et acteurs de films et de séries télé, les fabricants de T-shirts, la presse avide de sensationnel, les équipes mobiles de TV, le personnel des prisons, les chasseurs de primes, les flics de tous bords et j’en oublie certainement, TU TE RENDS COMPTE DU NOMBRE DE GENS QUE TU POURRAIS METTRE AU CHOMEDU, AVEC DES IDÉES PAREILLES !?
    M’enfin…

  2. Uhuhuh ! Mon serveur a bloqué ton commentaire en tant que « spam ». P’tet à cause du mot T-shirt ??????
    Bah, de toute manière la croissance américaine est en berne, donc quelques chomeurs de plus ou d’moins… Puis z’ont besoin d’bras en Irak, à ce qu’il parait. Certes, c’est plus dangereux que de piquer un mec allongé, mais bon…
    Bise mon P. !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :