Tu seras un homme, mon fils !

Y (le père d’un ami d’enfance, qui fut un peu un « papa de substitution » quand j’étais petit): « Tu sais, du temps de mon propre père, l’on pensait qu’un garçon devenait un homme parce qu’on l’enmenait se faire dépuceller au bordel. Comme un rite de passage, quoi, histoire qu’il se sente à l’aise une fois marié, pour sa nuit de noce »

Moi: « Ah bon ? Z’avaient d’ces idées vos ancètres… »

Y: « Je te rassures, moi je ne suis pas passé par là. Mais finalement, toi, tu l’as fait, mais à l’envers ! »

Moi: « … »

Y: « Ben ne me regarde pas avec des yeux de merlan fris ! Tu t’es marrié, puis tu t’es enamouré d’une dame de petite vertu, t’étonnant ensuite qu’elle ait eu d’autres clients que toi jusqu’à finir par changer d’mac ! »

Moi: « Attendez, Y., j’ai cru que c’était la femme de ma vie ! Et c’est quand même plus compliqué que ça quand j’essaye d’y penser calmement. Inconsciente, inconséquente, menteuse, oui, ça c’est indéniable.  Et oui, en divorçant pour elle j’ai été complètement aveugle sur sa gaminerie. 
Mais j’ai mes propres torts aussi, moi qui fut autant gamin qu’elle, de ne pas m’être respecté et donc de m’être fait respecter par elle, de ne pas avoir su dialoguer et expliquer mon mal-être postérieur à ma séparation tout en étant rassurant. Car je ne savais plus où j’en étais, j’étais complètement à l’ouest, dans mon trou, dépassé par les événements et incapable de maîtriser tout ça, fuyant dans le boulot.
D’accord, elle n’a pas aidé, elle n’a pas tenu le coup, et elle est retombée dans ses errements passés consistant à croire que l’amour est un supermarché et que l’être humain est quantité négligeable. OK, OK, OK. Mais p….n, non, n’exagérons quand même pas, même si elle m’a fait des saloperies. Merde, z’êtes ‘ach’ment dur, Y !  »

Y: « Ouai, ouai, ouai, arrêtes de te raconter des histoires et à encore te culpabiliser, hein ? Elle t’a cocufié allègrement et en continu depuis le début de votre relation, et qui plus est devant tes proches !!
Or quand on prétend aimer, sérieusement, on est là quand ça va mal et on reste insensible aux autres, sinon on se barre – et pas uniquement quand on a un point de chute. Car finalement, en plus, elle ne s’est barrée qu’après avoir testé plein de produit et avoir enfin trouvé le bon !! Tu n’as été qu’un pis-aller pendant tout ce temps là, au gré de ses intérêts, et rien d’autre mon petit N. »

Moi: « J’ai cru qu’elle revenait pour moi et que ses escapades n’étaient qu’une manière de relacher la pression. Mais je n’ai jamais su dire « non » à cette attitude. C’est donc ma faute »

Y: « Alalala mon petit N., encore et toujours ta saloperie de culpabilité d’enfant: elle devait dire non d’elle-même, cette garce ! Ton ex-femme, elle, n’a jamais été voir ailleurs malgré ce que tu lui as fait… Compare et tu comprendras ce qu’est le vrai amour de l’autre, et peu importe que tu ne ressentes plus rien piur ta femme: compare les 2.
Et saches que si on peut aimer une p….n, on ne peut jamais se marrier avec elle. Jamais. Maintenant que que tu commences à devenir un homme – et il était temps, à ton âge ! –  n’oublie jamais ça. Et méprise la si tu dois penser à elle. »

Bonne journée !

Publicités

~ par nrs sur 11 octobre 2007.

Une Réponse to “Tu seras un homme, mon fils !”

  1. Bonsoir,

    Savez vous qu’il existe l’équivalent au masculin de la p….n ?

    Je n’ai quitté personne pour LE rencontrer mais j’ai sans doute souffert autant que vous de le voir aller à droite à gauche ou, en tout cas, de m’en douter !
    Que Y. est sage ! (ça nous change de P. !)
    Evidemment qu’il faut pouvoir comparer pour comprendre, seulement voilà, quand on aime, on est aveugle ! pire, on ne veut surtout pas comprendre !

    Quant au mépris dont parle Y. , il y a bien pire : l’indifférence !

    Pomme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :