Le grand pardon

… ou les malheurs de Martin Hirsh. 

« Le grand pardon »… C’est le titre du film qui commence sur France 3, un « Le parrain » à la française, façon sépharades du Sentier, avec Roger Hanin dans le rôle principal. Roger, le beauf à Tonton Mitterrand (2 T, 2 R, pliiiize). Tiens y savent encore qui c’était Mitterrand, les gars qui ont 20 ans ? C’était mes 15-29 ans à moi, ça…. Passons.

C’est le générique, on parle de l’ascension de M’sieur Betoun, arrivé « une main devant une main derrière » et sans un kopeck en France, après l’indépendance de l’Algérie en 62. Un SDF devenu riche finalement – illégalement, d’accord, mais bon c’est pas pire que certains requins de la finance quand on y pense bien (il suffit de visiter les usines des pays en développement pour comprendre la richesse indirecte de certains).

Et allez savoir pourquoi, voilà-t-y pas que je pense à ce pauvre… Martin Hirsh, le Haut-Commissaire aux solidarités actives, membre du gouvernement de Sarko, sans vraiment l’être.

J’n’ai pas hurlé avec les cocus de Ségolène quand il a décidé de rejoindre Sarko, lui l’homme de gauche. Kouchner par contre ? ARAQ (Absolument Rien A Quêter, comme on dit à Brusssssel): une petite frappe, une diva soixante-huitarde qui voulait son bâton de Maréchal pour sa retraite – et en tant que « néo-con » caché il ne pouvait guère nourrir l’espoir de décrocher le « Quaiiiii » à gauche.
« Le colonel » Bockel ? Ne tirons pas sur l’ambulance… Mais qu’allait-il faire dans cette galère…  Et désolé pour l’ami Franck qui l’a rejoint avant et y est resté après, mais bon…

Mais pas Martin Hirsh. Non. Parce qu’il n’a pas voulu le « titre ». Il n’est pas Ministre, il s’en fout de la gloriole politique. Il est venu parce que la pauvreté ne peut se payer des discours de congressistes socialistes, ou de la future révolution d’hier des copains du facteur à Krivine: en attendant « l’Grand Soir » qui ne vient pas, le pauvre reste pauvre – et même plus vu l’inflation des prix des denrées alimentaires de base: c’est « la gueule de bois du petit matin » devant l’frigo tous les jours que Dieu fait ! Bref, il faut des moyens et des mécanismes, et peu importe qu’ils soient estampillés de gauche ou de droite. A priori

A priori… Parce que ça coince depuis ce matin, suite à l’intervention de Fillon sur France-Inter. Du fait de l’excellllleeeeeente gestion économique et budgétaire de la France depuis 2002 (c’est la 6ième année d’UMP là, les gars…), les déficits suintent… et vont continuer à suinter jusqu’en 2012… au moins (car comme par hasard, 2012, c’est le renouvellement du bail de SarkoLéon). Et donc, le RSA, le Revenu de Solidarité Active inventé par Martin Hirsh, et bien il coûte trop cher. 2 à 3 milliards d’€. Aïe… A la trappe, pas cette année. Une autre fois, quand ça ira mieux, hein ?

Voila, voili, voilou, c’est comme ça, circulez y’a rien à voir. A part ça, tchi as vu le manteau violet à Carla, à London ? Il est chouette not’Président en VRP de la gaudriole française, noooon, avec sa nouvelle Jacky, heeeiiiiinn ? Ayaya, ba’adin, quel homme avec les moukhères, heeeiiiiinn (essayez avec l’accent pied-noir, façon Bedos d’il y a 40 ans, c’est radical) ?

Atta’, Guy, mon fiiisssss, atta’, zarma… J’y pense, on a bien fait des cadeaux fiscaux d’une valeur de…. 14/15 milliards d’€ au segment le plus favorisé de la population française… Euh, 14/15, c’est plus que 2, voire même 3, non ?!? Pi’ ça accroît le déficit, non ??? Ben meerrrttt’ alors ! Lui aussi, l’Martin, on l’a trompé à l’insu de son plein gré, comme Bush et Blair sur les armes de destruction massives ?!?

Euh… Trompé, j’sais pas…. 
Car quand même, à Neuilly, à Sablé dans la Sarthe ou à « Chantilly la Teuci-NONHashLM » à Woerth, ben y’en a pas trop des « Rémistes »… Sont de bonne volonté ces gens de droite, certes, mais comme des dames-patronesses-grenouilles-de-bénîtier qui ont leurs bonnes oeuvres, leurs pauvres – mais bon, pas de là à les inviter à la maison, pas même dans leurs chambres de bonne du XVIième arrondissement (sauf si asiatiques).
Est-ce si surprenant finalement ? J’veux dire la tartine beurrée, quand elle tombe de la table au p’tit dèj’, elle tombe toujours… côté beurre… Non ? La droite… beeiin… c’est pas la gauche – ce qui n’est pas nécessairement un compliment pour cette dernière, qu’on s’le dise !

Mais surtout, quand même, c’est con l’économie, très con – et il n’est pas con l’Martin, au contraire même (hé, ho, énarque quand même, hein !!!).
Règle de base ? Si t’as pas de recettes et que tu ne veux ou ne peux plus emprunter, ben t’as pas de blé, et donc tu ne peux pas payer.
Moralité ? Si tu n’prends pas un peu d’blé à ceux qui en ont pour l’r’filer à ceux qui n’en ont pas, et ben y s’la mettent sous l’bras.
Tout con. Simple, quoi.

Quoi c’est plus compliqué ??? Comment ça je suis basiquement bolchévique – ce qui est impensable vu mes revenus et mon standing social cyniquement de droite, non mais, bande de ploucs va !!! Mais non, derrière les termes, les discours et autres, c’est bien aussi simple. Hélas. Car pour que la richesse fiscale ruisselle du haut vers le bas, encore faut-il collecter l’eau et créer les rigoles pour la distribuer…

Alors à la fin, finalement, le RSA, makach oualou;  et comme l’Etat va se serrer la ceinture pour absorber le déficit légué par… – mais par qui au fait ??? – et bien c’est ceux d’en bas qui payeront pour ceux d’en haut en recevant moins de services (éducation, sansté, etc.): car lorsque la richesse ne ruisselle pas, ce sont les dettes qui le font à sa place et c’est la pauvreté qui monte et qui déborde, comme les égoûts (et attention ça peut r’fouler grââââve !!).

Quoi ? Comment ??? Vous dîtes ? Vous annonez quoi ? « Travailler plus pour gagner plus » ??? Hihihihi ! Mais bande d’ânes, arrêtez de brâmer des Sarkonneries: c’est au niveau de la société dans son ensemble qu’il faut travailler plus, pas cerrtains pendant que d’autres coulent, pas individuellement, en remettant les exclus dans le monde du travail… ce qui était justement le but du RSA. Regardez le nombre d’heure de travail des pays nordiques par opposition à la Grèce tiens, lisez certains rapports récents de l’OCDE sur cette question… et vous comprendrez comment SarkoLéon a enfûmé une majorité de français.

Alors bon, to save Private Hirsh, on pourrait toujours dire qu’il est normal que pour une fois les salauds de pauvres, les ploucs quoi, soient à leur tour « solidairement actifs » de nos p’tits frères les friqués brimés par le fisc, et que donc… beeiiiin… un Haut-Commissaire reste nécessaire pour légitimer cette… solidarité active… Ouaich, même pas drôle… Désolé, mais même du haut de mon kropotkinisme désabusé, j’y arrive pô. C’est grave docteur ?

Alors Martin, pardonnes-leur de t’avoir cocufié… mais démissiones avant de t’humilier plus avant ! Car il n’y a pas de déçus du Sarkozysme: il n’y a que des cocus consentants.

Bon j’retourne r’garder mon milf judeo-pieds-noirs. Ben ouaich, il m’arrive de r’garder d’la daube, même de gauche, et pas qu’des documentaires. Mais que voulez-vous, moi aussi j’viens d’Algérie et j’ai des pieds-noirs dans la famille: l’accent patahouète, ça m’fra un effet proustien, hein mon fisssssss ! Ba’adin !

Bonne soirée

Publicités

~ par nrs sur 1 avril 2008.

10 Réponses to “Le grand pardon”

  1. effectivement la coupe du budget RSA pour 2008 est strategiquement pas top pour le gouvernement et sa vrédibilité..cependant, bien que prete à « voir » ce que cela aurait pu donner (il y a pas mal de départements en expérimenattion), il ressort que les contrats type avenir sont bloqués et que côté insertion pas trop de voies de sorties…ca augure de pas grand chose de bien…car les sorties du rmi vont se faire ..par necessité budgétaires d’abord…et à part venir grossir les rangs de la pauvreté…côté logement c’est toujours pas ca (merci les maisons à 100 000 euros qui en vaudront 120 000 ou 130 000 parce que finalement…Borloo pense pas à tout…quel dommage

  2. Si c’est pour regarder un film avec Hanin, autant prendre Le Grand Carnaval, au moins y a Fiona Gelin qu’est toute mimine et pas très habillée.
    Si c’est pour regarder des histoires de mafia, Le Parrain c’est quand même autre chose.
    Bises mon grand

  3. Ah zarma, on regarde ce qu’on peut, yahaoualdick !!! Pi, Le Parrain – les 3… – je connais par coeur !
    Bise mon grand

    Nick

  4. Moi aussi, je les connais par coeur depuis que le Père Noël m’a offert le coffret de la trilogie. Et c’est pas une raison pour dire des gros mots, surtout avec l’accent d’Oran!!! 🙂

  5. Si tu veux, ch’te l’fait à la sicilienne. Oh, Martin, ma vieni qua che ti spaco’l’culo !!! :-p

  6. 🙂 bidonné

  7. Bidonné ? Relis, c’ets une version améliorée ! Surtout dans la deuxième partie.. Uhuhuhuh!!!

  8. Awa, la p. d’sa m_re… T’es en grande forme…

  9. PS : l’accont d’là-bas, j’sais faire aussi. Yala, mon fils, comme t’y es beeeeaaaauuuuuuuu…. (avec l’accent de Marthe Villalonga quand elle s’adresse à Bedos dans Un éléphant ça trome énormément).

  10. T’es rien qu’un vilain jaloux refoulé, Nick !
    (moi aussi j’ai un CD de Carla Bruni)
    :o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :