… et où j’en finis enfin avec mes passés.

Parce qu’il le faut bien, malgré soi ou pour soi; et parce qu’il faut aussi le faire bien, en ne gardant que les bonnes choses de chaque chose.

Alors, pour « finir en beauté », le meilleur-tragique de Led Zep’. Since I’ve been loving you. Simplement le meilleur – quel guitariste…

Bonne journée. La vita è bella !

Working seven to eleven every night,
It really makes my life a drag,
I don’t think that’s right.
I’ve really, really been the best of fools,
I did what I could,
Cause I love you, baby,
How I love you, darling,
How I love you, baby,
How I love you, girl, little girl.
But baby, since I’ve been loving you, yeah,
I’m about to lose my worried mind, oh, yeah.

Evrybody trying to tell me
That you didn’t mean me no good.
I’ve been trying, Lord, let me tell you,
Let me tell you I really did the best I could.
I’ve been working seven to eleven every night,
It kinda makes my life a drag.
Lord, you know it ain’t right.
Since I’ve been loving you,
I’m about to lose my worried mind.

Said I’ve been crying,
My tears they fell like rain,
Don’t you hear,
Don’t you hear them falling,
Don’t you hear,
Don’t you hear them falling.

Do you remember, mama, when I knocked upon your door?
I said you had the nerve to tell me
You didn’t want me no more,
I open my front door hearing my back door slam,
You must have one of them new fangled,
New fangled back door man,

I’ve been working from seven, seven, seven,
To eleven every night,
It kinda makes my life a drag, a drag, drag,
Ah, yeah, it makes a drag.
Baby, since I’ve been loving you,
I’m about to lose,
I’m about to lose, lose my worried mind.

Publicités

~ par nrs sur 4 juin 2008.

8 Réponses to “… et où j’en finis enfin avec mes passés.”

  1. Peut-être que tu ne crois plus à tout ce que je crois…

    Mais musicalement, j’ai l’impression qu’on en est au même point. Entre Led Zepp’ et Truffaz… 😉

  2. @ Colin

    Ce n’ets pas que je ne crois plus… Je pense juste qu’il faut actualiser et imaginer de nouvelles approches.
    De Led Zep à Truffaz, oui. Me suis d’ailleurs écouté les 2 cette nuit entre 3h et 4h du matin. Trop bon, et à toute heure ! 😀
    Nick

  3. Bonsoir Nick,
    Je continue à me servir de ton exemple pour m’interroger sur les hommes et leur fonctionnement (…) même si tu ne nous donnais plus matière depuis quelques temps. (tu m’as inspiré mon dernier billet d’ailleurs)
    Question : comment peut-on décider d’en finir avec son passé, comme ça, d’un coup, comme on déciderait d’arrêter la cigarette ?
    Ou alors, c’est que je ne comprends pas l’astuce, mais il me semble que tu nous dis là que tu es maître de tes pensées et de tes émotions. Me gourre-je ?
    Le « malgré soi » me fait douter.
    « Garder les bonnes choses » me conforte.
    Le choix de ta musique, quant à elle, me fait penser qu’en l’écoutant, cela ranime plutôt des émotions amoureuses … mais je ne suis qu’une femme …

  4. Bonsoir Pomme,

    Non, ce n’est pas exclusivement soudain. C’est graduel, mais c’est d’un coup on se rend compte qu’on est passé de l’autre côté. Parce que l’on est capable de penser autrement, de décider autrement, de vivre autrement, enfin. CLAC.

    Cela ne veut donc pas dire que l’on est maître de ses pensées et de ses émotions. Mais peut-être a-t-on plus simplement appris à les gérer pour vivre bien avec, c’est à dire sans qu’elles enferment et empêchent de vivre présent et futur. Je retiens effectivement du passé les bonnes choses – ce qui permet aussi de le relativiser et de ne pas le regretter, parce que je regarde aussi les bonnes choses du présent et les promesses du futur.

    « Malgré soi » ? Parce que j’ai compris qu’il ne fallait pas toujours chercher à comprendre. Comprendre le pourquoi du passé afin de le digérer ne permet pas de faire « delete » et de recommencer à zéro. La vie n’est pas un programme informatique. Alors « malgré soi », c’est même s’il est plus imposé que choisi. Lacher – je sais c’est à la mode – c’est aussi ça.

    Quant à la chanson de Led Zep, elle est plus subtile. Les mots « Since I’ve been lovin you » doivent être compris dans le sens « depuis que je t’aime au passé »… donc que je ne t’aime plus au présent. « I have been ». « J’ai été ». Tout simplement. Ca n’interdit pas les émotions… mais ce n’est déjà plus de l’amour. Juste un souvenir.

    Bise Pomme

    Nick

  5. …ça me rassure un peu, je pensais que vous, les hommes, vous aviez une formule magique dont nous ne sommes pas équipées. C’aurait été injuste !
    Nous apprenons surtout à digérer notre passé, à bien regarder le présent, pour que le futur, normalement, ne soit pas trop ressemblant au passé, normalement…
    Seulement voilà, comme je l’ai dit quelque part : « aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n’y a pas de signalisations. »
    (Ernest Hemingway)
    Apprenons donc à ouvrir les yeux 😉
    Bonne chance pour ta nouvelle voie – vie Nick.
    Bise

  6. @nick : yes
    pas plus que ça….juste faire avec…

  7. @ Pomme: pas de risque que nous les hommes soyons plus magiciens que vous… toyt simplement parce que nous restons quand même plus cons que vous.
    Digérer le passé, c’est le relativiser en regardant son présent – et donc rendre beau celui-ci, tout simplement. Regradre la bouteille à moitié-pleine… pour se rendre compte que la moitié occupe 95% du volume !!!

    @Domi: oui faire avec, en prende le bon, et donc se moquer (sens propre ET sens figuré) du moins bon.

    Nick

  8. Nick,
    Permets moi de douter que vous soyez plus « cons » que nous… certains specimen m’ont prouvé le contraire. Je ne te fais pas de dessin 😉
    Pour l’image de la bouteille, je dirai qu’on a tendance parfois à diminuer ses souhaits, on évite d’être ainsi trop déçus et surtout, cela permet de la croire toujours pleine. On s’arrange comme on peut avec son passé, lointain ou proche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :